Fallout War Never Changes Index du Forum Fallout War Never Changes

 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Mature] Du sang et du sable... War Never Changes...
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fallout War Never Changes Index du Forum -> RP - Les Terres Désolées -> Megaton
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Black Cat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2009
Messages: 138
Masculin
Karma: Adorable

MessagePosté le: Mer 28 Oct - 23:01 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant



Il est des jours comme ça… Des jours où on observe un enfant se faire broyer entre les doigts d’un mutant géant et pourtant on soupire… La plupart des Raiders d’Evergreen était dans un jour comme ça, un jour sans comme on dit…
 

Evidemment, ils avaient essayé de s’occuper, mais tout c’était plutôt mal passé : la caravane qu’ils avaient repéré n’était pas aussi défendue que prévu et au final ils s’étaient tous relativement ennuyé…  Il y avait eu aussi cette tentative des Régulateurs d’attaquer leurs positions… A croire que ces cow-boys se pensaient assez bon pour attaquer à dix l’antre personnel du Black Cat et d’une partie de ses hommes…
 

Non, y a pas à dire, l’humeur était à l’ennui sur le camps et l’alcool, les drogues et les femmes n’y changeaient pas grand-chose. Donc, les gars c’étaient dit : t’être que filer le môme braillard capturé la dernière fois au béhémoth serait marrant ?!... Eh ben au final, ça l’avait était les premières secondes, mais très vite le monstre géant avait fait gicler de la pulpe de mioche d’entre ses doigts et le spectacle était redevenu moins drôle…
 

Et c’est donc tout naturellement que le Black Cat hurla son ennui…Il venait d’inhaler une dose entière de Jet pour faire passer ses mentats et c’est avec un sourire démesuré et presque inhumain qu’il se leva de son « trône » improvisé (un vieux fauteuil d’avant guerre qui avait connu des jours bien meilleurs) , jetant au sol sans s’en soucier les deux jeunes demoiselles aussi gelées que lui qui ornait ses jambes jusqu’à présent…
 

Torse nu, crinière au vent et yeux révulsés, le chef des Raiders posa sur son armée un long regard circulaire, ricanant nerveusement en bavant un peu, les dents tellement serrées qu’elles en grinçaient.
 

« Les gars ! »
 

Sa voix avait déchiré le bruit de la foule et tous levèrent les yeux vers lui… Du moins ceux qui le pouvaient…
 

« Ca fait… … Cinq jours… Cinq jours qu’on reste ici à s’les toucher sans rien foutre… »
 

Il se tourna vers les deux Raideuses qu’il avait viré précédemment et se dépêcha d’articuler, pour elles.
 

« ‘fin à part vous mes cailles… »
 

Puis, s’agrippant à la rambarde de fer, il reprit son discours, le Jet et les Mentats rendant son discours presque mystique…Et son visage beaucoup moins… A moins que vous considériez le sourire du Joker ou du Chat du Cheshire comme mystique…
 

« Donc ! On va bouger ! J’veux voir du mouvement ! Partout ! De l’agitation ! J’veux qu’vous vous bougiez l’fion pour foutre le feu à tout ce putain d’bled ! »
 

Une ovation et des hurlements de joies accompagnées de plusieurs coups de feu lui signifièrent que ses mots avaient touché le cœur sensible de sa horde… Se redressant avec une fierté non dissimulée, le Black Cat passa une main tremblante dans ses cheveux humides de sueur, ricanant toujours en se gargarisant des acclamations de ses hommes…Puis sans prévenir il se rejeta sur la rambarde et hurla en agitant furieusement son bras gauche au dessus de la foule, menaçant tout les raiders présent de son 10mm qu’il venait de dégainer avec une célérité improbable pour un junkye dans on état.
 

« Allez ! Bougez vous ! Du mouvement j’ai dit ! »
 

Sans se démonter, des multitudes d’hurlements de joie et de coups de feu s’échappèrent encore de la foule qui se mit en mouvements… Déjà plusieurs groupes se formaient et chacun décidé de l’endroit où ils iraient chercher leurs victimes… En moins d’une demi-heure, c’était presque une attaque sur la totalité des Terres Désolées de la Capitale qui allait être lancée… Mais avec les Raiders, c’était quasiment quotidien, du coup on ne pouvait pas vraiment parler d’attaque massive de Raiders…
 

Tandis qu’il rengainait son arme et qu’il se rhabillait au passage, le Black Cat descendit les marche de fer de la passerelle pour rejoindre la « place » du camp, suivit de prêt par les deux donzelles de tout à l’heure qui, à l’image de leur chef, s’étaient rhabillées avant de finalement le doubler pour aller chercher des armes… Chez les Raiders, posséder des ovaires ne veut pas dire qu’on doit rester à rien glander…
 

« Boss, où on vas ? »
 

Black tourna la tête en rabattant sa capuche sur son crâne. Un raider étonnement grand et large venait de lui adresser la parole… Il ressemblait vaguement à un mutant, la peau verte en moins…Et une crête orange vif en plus… Mais le minigun était bien là… Naturellement, le Chef des Raiders phasa un instant sur son propre gars, cherchant à se rappeler s’il avait un jour engagé un mutant… Il arrêta de réfléchir à la question en se souvenant qu’il n’avait jamais vraiment recruté personne… Vient qui veux chez les Raiders, le tout est de survivre dans le groupe…
 

« … Qu’on m’prépare quatre jeep… On va saluer les pécores de Megaton… »
 

Alors qu’un ricanement sordide s’échappait de ses lèvres, Black Cat sortit de sa poche une dose de Psycho qu’il s’injecta avant de grimper à la place passager avant de la Jeep qui venait de freiner devant lui… La Jeep démarra ensuite, suivie de trois autres remplie à ras bard de Raiders armées plus ou moins légèrement… On pouvait compter deux miniguns sur les remorques de deux Jeeps… Autours des quatre véhicules à quatre roue, un ballet d’une dizaine de moto pétaradante s’organisa, certaines avec side-car et qui du coup véhiculait quatre Raider précairement empilés… Au total, ils étaient aux alentours d’une cinquantaine de Raiders…
 

Sa petite troupe sortit du camp sous les vivat du reste de la Horde restée à Evergreen…
 

….
 

Roulant en poussant des cris barbares et en tirant sur tous ce qui croisait leur route, les Raiders ne mirent que quelques heures pour atteindre les abords de Megaton… Ils ne faisaient rien pour être discret et Black Cat, debout sur son siège, se tenant à l’encadrement du pare brise, souriait en pensant à la panique qui allait gagner la ville…
 

Sa troupe n’était pas assez nombreuse pour espérer raser la ville… Quoi que, avec un peu de chance… Mais non, le but réel de cette attaque était le simple divertissement… Piller, tuer, violer mais laisser assez de survivants pour qu’ils reconstruisent et qu’on puisse recommencer… Black Cat faisait ça de temps en temps… Il attaquait les « grandes communautés » du Wasteland pour le fun, pour empêcher leurs habitants de dormir en paix… Le simple fait de savoir que, chaque jour, ces gens se levaient en se demandant si des Raiders allaient attaquer lui faisait du bien… Il adorait sentir ce vent de panique qu’il provoquait… Mais le plus jouissif, c’est quand il attaque vraiment, que tous se mettent à paniquer, à se cacher, à organiser précairement une défense bancale sur laquelle il se jette en riant, se fichant bien des pertes… Le but est de tuer pour se sentir vivre… Rien d’autre…
 

« Allez les gars, faite du bruiiiits ! YEEEEHAAAAAAA ! AH AH AH ! »
 

Brandissant un fusil d’assaut usé et plusieurs fois réparées, le chef des Raiders tira une rafale en l’air, suivit par tous ses hommes… Le nuage de poussières qu’ils levaient derrière leur passage fonçait droit vers les portes de la ville… Megaton était solidement protégées mais, après quelques pertes nécessaires, leur porte s’ouvrait assez facilement… Ensuite, il suffisait d’entrer dans la ville, ravagé les premières maisons, piller les bars… Et s’il reste assez d’homme, de temps et d’envie, pourquoi pas l’arsenal de la ville… Ensuite, il fallait repartir et laissez les survivants enterrer les morts, soigner les blessés et pleurer leurs kidnappés…
 

Inspirant profondément, Black Cat sourit de nouveau de toutes ses dents, sa capuche se rabattant sur son dos à cause de la vitesse…
 

« Ca va être une belle journée les gars ! »
_________________
Prenez tous ce qu'est pas cloué...Et brulez l'reste...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 28 Oct - 23:01 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Balthazar Jones
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2009
Messages: 173
Localisation: Megaton
Masculin
Karma: Du côté de vos capsules... Neutre

MessagePosté le: Jeu 29 Oct - 23:53 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

Balthazar prit place sur une des plates formes surélevées ; il vérifia l'état général de son fusil avant d'accrocher son couteau de combat au canon. Plus d'une fois le fait d'avoir un peu d'allonge l'avait sauvé. Il s'agenouilla et posa son arme sur le bord de la rambarde, comme les autres mercenaires, gardes ou tout simplement habitants de Megaton. Le shérif était là aussi, et s'il lança d'abord un regard hostile à la goule, il se ressaisit bien vite ; toutes les mains étaient bonnes dans la bataille qui allait venir.

Il scruta l'horizon avant de repérer enfin les raiders. Un nuage de fumée s'éleva du convoi, signe qu'il se déplaçaient en véhicules. Quelques instants plus tard, Balthazar put enfin les voir : quatre Jeeps et quelques motos avec side-cars. Le tout bourré de Raiders juste à la gueule.

Autant de Raiders ? Quelque chose clochait. D'habitude ils ne se déplaçaient jamais en groupe ainsi, pour la simple et bonne raison que nul chef n'était assez charismatique pour les unifier... Il craignait que cete menace ne soit pas prise au sérieux, au contraire de celle des Négriers.

La curiosité remplaça l'inquiétude dans son esprit ; comment avaient-ils fait pour trouver des véhicules en état de marche ? Sûrement pas de l'essence, vu son prix et sa rareté avant la guerre. Non, Balthazar soupçonnait plus des véhicules récupérés en ruines et rafistolés pour les motos, et des modèles militaires pillés dans les zones de D.C. pour les Jeeps. Le tout marchant certainement à la cellule à microfusion. Quel gâchis quand on sait qu'on peut les utiliser pour certaines armes...

Il attendit que les raiders se rapprochent avant de commencer à tirer. Une partie de leurs hommes descendirent des Jeeps et se mirent à arroser copieusement les défenseurs qui furent forcer de baisser la tête et déclenchant une vague d'injures. Tout en tenant son fusil dans la main gauche, Balthazar saisit une grenade attachée à sa ceinture et la dégoupilla avec les dents. Mentalement, il compta jusqu'à sept avant de la jeter en bas ; l'explosion s'accompagna de hurlement et d'un "Oh putain mon bras ! Ces salops m'ont arrachés le bras !" assez mélodieux et qui s'acheva dans un coup de feu.

L'affrontement restait assez brouillon, mais un tir mieux ajusté que les autres vint raser le bras de la goule, traçant une ligne brûlante sur sa peau nécrosée. Lorsqu'il leva la tête, il aperçu son adversaire ; un Raider dans une Jeep à quelques mètres de la porte principale ; plutôt beau garçon, il aurait pu paraître séduisant s'il n'avait pas arboré ce sourire dément et ce fusil d'assaut. Ils restèrent quelques instants à se jauger l'un l'autre, puis la Jeep repartit en marche arrière pour s'éloigner de Megaton, ainsi que les autres véhicules et les Raiders. Un bruit de victoire courut à travers les rangs des défenseurs, mais Balthazar sentait qu'il ne fallait pas crier victoire trop vite.

Comme au ralenti, il vit un des Raiders sortir un lance-missile du coffre d'une des Jeeps. Il se jeta au sol à plat ventre, les mains sur la tête tandis que le bandit faisait feu sur la porte en tôle.
Elle aurait tenu le choc si ce Raider n'avait pas été imité par trois autres ; sous l'impact de quatre roquettes en même temps, la porte fut pulvérisée, projetant des shrapnels de métal sur une partie des défenseurs. Balthazar, Jericho, Stockholm et le shérif Lucas s'en sortirent indemnes, car ils avaient tous eu la présence d'esprit de se jeter à terre.

Au hurlement conjugué des moteurs et des hommes, les Raider du Black Cat s'engouffrèrent dans Megaton par la brèche.
_________________
- Une Winchester avec bandoulière.
- Un revolver .44 magnum.
- Un couteau de combat accroché à la botte, montable en baïonnette sur le fusil.
- Quelques grenades.
- Un Pipboy 2000.
- Un cynisme décapant.


Revenir en haut
Malvavista
Régulateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 33
Localisation: n'importe où, du moment que je croise pas de psychopathe
Masculin
Karma: aimable ?

MessagePosté le: Ven 30 Oct - 00:37 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

el pistolero, qui était resté en embuscade derrière une des maisons s'attendait bien à ce genre de coup foireux, venant des raiders cela ne l'étonna point, mais, quelque chose clochait, il entendit un rire presque démoniaque, un mélange entre le rire d'un type qui aurait pris trop de jet et le râle d'une goule suffoquante.

oui il en était sur, c'était bien lui, le black cat. il l'avait déjà rencontrer auparavant lors d'un raid contre un qg de raiders, il l'avait défier en duel alors qu'autour les régulateurs et les raiders s'entretuait, il garda une belle cicatrice sur son bras du à la lame de cet être impie.

il décida de changer de plan il savait qu'avec ce type on pouvait s'attendre à tout, vraiment à tout.
il commenca par grimper sur une goutière et ainsi il put avoir une vue d'horizon sur megaton, il observait les raiders. il mis à bas un groupe de 3 raiders qui était éloigné des autres grace à la précision de son magnum, puis, il commenca à courir de toits en toits, malheureusement il chuta sur l'un et un merveilleux

BON DIEUX DE MERDE !!!

sortie de sa bouche, il venait de tomber sur un autre groupe de raider, il sortie son couteau de sa poche et en assasinat 2 pour ensuite fuir vers un lieu qui lui donnerait l'avantage, 4 d'entre le poursuivait mais 3 furent carrément éjecter il reconnut le son d'un winchester, c'était une goule qui venait de le tirer d'un mauvais pas, il s'empressa de tuer le dernier de ses poursuivants et rejoigna la goule à toute vitesse.

merci de m'avoir sauvé, je savais pas que les goules pouvait entré ici... je ne sais pas ce que vous foutez ici mais c'était pas le bon moment je pense... surtout avec le félin qui traîne dans le coin ça risque de chié pour nous...

la goule était sur le point de répondre quelque chose quand il s'arrêtat en entendant le rire du black cat qui venait de les encerclés avec d'autres raiders, en était-ce déjà finis pour eux ?

le suite au prochain épisode !!!


Revenir en haut
Président Eden
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 70
Karma: Très Mauvais

MessagePosté le: Ven 30 Oct - 12:45 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

HRP :

N'oubliez pas d'utiliser les règles d'écriture.

_________________
J'appartiens au PNJ, je peux entrer dans vos RP si vous le fait seul, mais je reste le fondateur du Forum !


Revenir en haut
Gob
Goule

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2009
Messages: 30
Localisation: Dans Les Bras De Gob =3 Sinon se promêne dans Underworld ..... Ou A Megaton ...
Féminin
Karma: Bon ^^

MessagePosté le: Ven 30 Oct - 14:07 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

Pendant que les autres étaient encerclés ,des raiders étaient entrés dans la villes ,fouillant les boutiques ,naturellement ,le bar avait lui aussi été pris d'assaut .
Personne n'y avait cru ! On aurait pensé qu'ils auraient pu les retenir ,mais nous avions compris bien vite qu'ils avaient été trot nombreux pour les arrêter .
Ils ont commencés par défoncer la porte. Prendre des caisses menacer tout le monde.
Bien sur moi (Gob) Que pourrais-je faire face a des hommes armés et beaucoup plus musclés que moi ? Je dut mettre en sureté les capsules que javaient gagnées .Et sauver quelques packs de boissons.On ne se méfiait pas de moi ,sans doute car les goules n'étaient pas une gênes .surtout les goules comme moi ...
& Moriarty ? lui ! ils avaient braqués toutes leurs armes sur lui .Pour le tenir tranquille un moment.
Un des raiders attrapa Nova ,je le poussa malgré la peur pour l'empêcher de la prendre.
-Pousse toi goule !
-Ne la touche pas !
-Quesque tu va me faire zombie ?

Je sortit mon couteau suisse qui me servait a décapsuler les bouteilles .Je lui plaqua au coup mais je me prit un coups de cross qui m'assomma.
Le choc fut lourd mon épaule me fessait mal .Je sentait comme du sang dans ma bouche.Le raider me pris un coup de pied.Il fut menacé par Nova et partit.
Moriarty allais être malade ,il fallait racheter les stocks.Sans parler de la porte qu'il avait défoncée.Et des gravas sur le sol.

[  Allez a vous Wink  ]
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Black Cat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2009
Messages: 138
Masculin
Karma: Adorable

MessagePosté le: Ven 30 Oct - 22:44 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

Reprenons les événements depuis le débuts voulez vous ?
 

Une fois proche des murs de la ville, beaucoup de Raiders avaient sauté des jeeps et des motos pour pouvoir se livrer à un peu d’honnête guérilla urbaine… Un Vrai travail de Raiders d’ailleurs ! Ca hurlait, ça beuglait, ça mourrait et surtout, ça fusillait et canardait à tour de bras.
 

Plusieurs défenseurs de la ville tombèrent des remparts pour s’écraser dans les rues ou sur le sable brûlant, le corps traversé de plusieurs dizaines de cartouches… Et le Black Cat dans tout ça ? Eh bien, debout sur son siège, un pied sur le tableau de bord, il hurlait son rire démentiel sur le monde en faisant vomir à son arme des litres de plombs qui venait s’enfoncer dans divers corps ou dans la murailles… Pourquoi viser après tout ? Il est le Black Cat… D’ailleurs parlons de ce rire si propre à lui : un rire entre le démence psychotique, l’excès de psychotrope et la profonde crise de nerfs… Un rire qui, quelques siècles plus tôt, aurait put servir à doubler un célèbre personnage de comics dont le nom était une référence directe à une des meilleurs cartes à jouer qui existe…
 

Mais alors que le sombre psychotique vidait les chargeurs sans se soucier des munitions, il vit une petite masse tomber des remparts. Cette masse capta assez son attention pour qu’il cesse le feu et pose son arme fumante sur son épaule, son rire également se dissipa doucement pour n’être plus qu’un ricanement compulsif qui faisait tressautait son corps dans son ensemble… Observant avec intérêt cette petite chose sombre, il se dit qu’il avait déjà vue quelque part… L’explosion qui démembra un de ses hommes lui rappela subitement de quoi il s‘agissait…
 

Le spectacle de son gars s’écroulant, le bras en charpie, lui arracha une nouvelle crise de rire plus forte que la précédente et c’est tout naturellement qu’il leva les yeux pour voir qui avait fait ça… Oh !... De loin, ça ressemblait à… à un tas de chair… Mais qui bougeait encore… Et qui acheva le Raider d’une balle relativement bien placée.
 

Eclatant de son rire sinistre, le Black Cat réarma son fusil, visa sommairement et fit cracher une série de balle à son arme… Elles sifflèrent toute vers la goule mais une seule sembla toucher, à en croire la réaction de la goule… Black posa son regard abyssale sur l’être qui avait oublié de mourir… A mesure que leurs regards se défiaient, le sourire du chef des Raiders s’étira de manière presque inhumaine, à croire que ses zygomatiques avait oubliés leurs limites…
 

Finalement, Black tapa sur l’épaule du conducteur et ce dernier compris… La jeep commença à reculer avec rapidité, bientôt suivit par un bon nombre de Raiders. Seul les morts restèrent sur place mais on ne leur en tiendra pas rigueur. Et, très logiquement, un léger flottement s’éleva de derrière les remparts, tous se mettant à espérer à leur victoire…
 

Se rasseyant, le Black Cat ouvrit la boîte à gant et en sortit une bouteille de rhum qu’il ouvrit avec les dents, ses deux mains étant prises… Alors qu’il avait déjà engloutit cul sec la moitié du breuvage qui n’avait de rhum que le nom, le chef des Raiders s’arrêta en s‘étouffant à moitié quand il vit ses hommes sortir des lance-missiles.
 

« Qu’est ce vous foutez !? »
 

Le conducteur ne sembla pas comprendre et se gratta la tête avec le canon de son pistolet mitrailleur, incrédule
 

« Ben t’voulez pas ouvrir les portes ? »
 

Black grimaça, ne comprenant pas…
 

« Evidement !... On… On fonce pas d’dans ?... »
 

Le silence qui suivit et les regards étonnés de ses hommes lui firent comprendre que le cerveau humain ne pouvait saisir le concept et il secoua sa bouteille…
 

« Tant pis, faite comme vous v’lez, tant que ça s’ouvre… »
 

Et il recommença à boire, légèrement boudeur… Mais il s’étouffa à nouveau et poussa un hurlement de joie suivit d’un rire psycho traumatique quand il vit l’immense explosion provoquée par les missiles tirés simultanément, explosion qui arracha la porte et une partie du mur sur lesquels les défenseurs étaient regroupés… Beaucoup moururent et plein de petits bouts d’humains tout noir tombaient ça et là autour de la porte…
 

« ENOOOORME !! AH AH AH ! »
 

Il frappa aussitôt l’épaule du conducteur en se remettant debout sur son siège.
 

« T’vois qu’foncer d’dans comme des pines dans une putain c’tait débile !... Tu d’vrais m’écouter plus souvent si tu veux pas crever trop vite… »
 

Hochant la tête, bouche bée, le Raiders ne pu qu’approuver… Mais le rire à nouveau psychédélique de son chef lui rappela pour quoi ils étaient là… Souriant à son tour, il fit vrombir le moteur… Autour d’eux, les motards et deux des jeeps les doublèrent et pénétrèrent dans la ville en trombe, hurlant et tirant partout…
 

C’était ce genre de délire qui filait la trique au Black Cat… Piller des villes… Inconsciemment, il recréait à chaque fois la destruction de son propre village… Et ça lui procurait toujours autant de plaisir : les maisons qui s’enflamme sous les pleurs des propriétaires, les magasins pillés et saccageait, les gens massacré… Le sang… Partout, ruisselant, poisseux et puant… La mort puait, c’était une chienne scatophile dont l’odeur pestilentielle éveillé en chaque homme un désir bestial de continuer à frapper, à tirer, jusqu’à l’overdose…
 

L’attaque de la ville se faisait certes en véhicule et les jeeps étaient trop solidement gardées pour que les défenseurs puissent espérer les approcher, mais beaucoup de Raiders mirent pieds à terres pour vraiment profiter et, surtout, pour commencer le pillage… C’était une méthodes bien rodée : le bordel de l’attaque, la destruction des biens et la morts des gens non armées faisaient paniquer les défenseurs qui ne savaient généralement plus quoi faire, tirant bêtement où ils pouvaient, certains préférant même regagner leur maison ou un bâtiment pour s’y barricader… Une solution viable quand les Raiders n’enflammait pas la baraque à coup de lance-flamme et de grenade…
 

Au milieu de la place, le Black Cat bondit hors de sa jeep qui roulait toujours, se réceptionnant avec la grâce de l’animal qui le qualifiait… Le dos légèrement voûté, la tête dodelinante comme celle d’un somnambule, ses mèches blondes lui recouvraient le minois, le tout lui donnant une allure décalée… Un véritable échappé d’asile, un monstre que même la désintoxication ne pourrait sauver. Le regard vague, il tournait sur lui-même dans des gestes saccadés, riants aux éclats en profitants du spectacle… Et finalement un défenseur téméraire l’attaqua à la barre de fer…
 

Le Chef des Raiders se saisit de la barre avant qu’elle n’éclate son visage, sa force et sa vitesse décuplée par les drogues qu’il s’injectait de manières plus que régulières… L’alcool ne lui faisait plus rien, mais le regard de démon qu’il plongea dans les yeux de l’homme firent comprendre à ce dernier que ce n’était pas ce genre de liquide qui enivrait celui qui avait arrêté son coups… Hélas, entre la compréhension et la réaction il y a un temps de latence…
 

Poussant un râle de douleur, l’habitant de Megaton sentit une étrange sensation de chaleur et de froid lui traverser tout le ventre, bientôt suivit par la désagréable impression que ses tripes s’échappaient de lui… Un réflexe salvateur lui fit plaquer les mains sur son ventre où le liquide chaud qu’il sentait couler abondamment lui fit comprendre que ses tripes cherchaient vraiment à s’échapper… Le Black Cat venait de l’étriper comme on étripe une brahmine…Et en plus il venait de lui donner sa barre de fer…
 

Poussant un rire inhumain, le Chef des Raiders fit s’abattre trois fois le tuyau dans le crâne de sa victime qui s’effondra, le crâne défoncé mais encore vivante… Cette fois, l’homme comprit, ses bras étaient mous autour de lui et ses entrailles avaient commencée à couler… Mais le Black Cat était connu pour s’acharner… Avec terreur, il vit le blond se pencher sur lui… Une sensation humide fit comprendre au mort en sursis qu’il s’était pissé dessus, mais ce n’était rien comparé à la suite : la main du Raider s’enfonça dans son ventre et en ressortie en tirant avec elle une pleine poignée d’intestin, arrachant un hurlement de bête qu’on égorge au misérable…
 

Le fou observa un instant les tripes de sa victime, puis il éclata de rire et enfonça ses dents dedans, en arrachant un plein morceau qu’il engloutit en éclatant de rire, appréciant le contact du sang frais qui ruisselait sur son visage… La suite fut plus cruelle, plus barbre… Le Black Cat avait commencé à lacérer l’intérieur du corps de sa victime à grand coup de son couteau, ceci tout en arrachant des morceaux entier de gorge avec les dents à sa victime, dévorant l’homme encore vivant… Les hurlements devinrent gargouillis et bientôt ce fut le silence, seulement brisé par le ricanement pervers du démon à apparence humaine…
 

Se relevant dans un état plus que second, le Black Cat se sentit quelque peu à l’étroit dans son cuir… Ces genres d’excès étaient aussi excitants que la plus belle des créatures. Vagabondant au milieu des cadavres, il posa un œil sur les quelques jeeps à l’arrêt… Les remorques se remplissaient rapidement de diverses denrées, armes, munitions…. Il vit même des caisses d’alcool arriver de chez Moriarty…
 

Le Black Cat sortit de son manteau son 10 mm et continua sa route… Une femme chercha à lui sauter dessus en levant un cran d’arrêt… La pauvre vit son élan stoppé par quatre balles qui se logèrent dans sa poitrine et sa gorge, la faisant tomber en arrière… La dernière chose qu’elle vit fut le sourire démentiel du jeune homme qui lui cachait la vue du soleil… Elle ne voyait que quelques ombres de son visage à contre jour, mais elle emporterait dans la mort ces deux rangées de deux blanches, légèrement jaunie par les excès… Et ce ricanement… Il lui vrilla les tympans plus encore que le bruit des détonations qui finirent de réduire en charpie son visage autrefois charmant… Mais avant de s’éteindre complètement, son cerveau détruit enregistra une dernière sensation… Celle du fin filet de salive qui s’était décroché des lèvres écumeuse du psychopathe avant de s’écraser sur ce qui restait de sa joue…
 

Vagabondant toujours, Black vit six de ses hommes entourer deux autres types… S’approchant en chancelant, terrassait par les hormones qui sont cerveau lui balançait pour essayer de limiter les dégâts… Malgré tout, il ne parvenait pas s’empêcher de ricaner, ses dents serrées grinçant en le faisant baver légèrement… Son corps entier prit de tremblement et de tics nerveux, il se glissa entre deux de ses hommes et observa les deux défenseurs acculés comme des rats…
 

La Goule de tout à l’heure et… Un type avec un grand manteau… Un régulateurs sûrement… En ce moment on en croisait beaucoup dis donc !
 

« Ih ih ih ih… Ils pullulent, pullulent les cow boys… »
 

Son regard sans fond se déplaça de Malvavista jusqu’à Balthazar…
 

« … … T’as un gros… truc… là… »
 

En disant ça, le Raider avait montré son propre visage et secoué sa main, manquant de s’entailler le visage de son propre couteau… Cette remarque hautement spirituelle le fit ricaner de plus belles alors qu’il lâchait un lascif mais implacable :
 

« Débarrassez vous d’eux… »
 

Aussitôt son ricanement se transmis à ses hommes qui commencèrent à avancer…
 

(évitez de me faire agir SVP, y a assez de PNJ pour ne pas en plus m’agiter XD, après je galère…)
_________________
Prenez tous ce qu'est pas cloué...Et brulez l'reste...


Revenir en haut
Balthazar Jones
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2009
Messages: 173
Localisation: Megaton
Masculin
Karma: Du côté de vos capsules... Neutre

MessagePosté le: Sam 31 Oct - 23:43 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

Dès l'arrivée des Raiders dans la ville, Balthazar sut qu'il ne tiendrait pas longtemps sur la muraille ; il sauta par dessus la rambarde pour atterrir sur le toit de la cabane du shérif. De là, il dégringola de toits en toits jusqu'au centre de Megaton, la bombe dans son cratère.

Son attention fut attirée par un malade mental qui se jeta sur lui depuis l'étage supérieur en hurlant et en brandissant ce qui semblait un démonte-pneu. Balthazar tomba à la renverse, mais son opposant s'empala sur le couteau fixé au bout du canon, au niveau de la poitrine. La lame d'acier traversa un poumon, interrompant son cri pour le remplacer par un sifflement rauque. Il regarda quelques instants la goule, les yeux grands ouverts. Il ne comprenait pas. Son bras retomba, le morceau de métal tintant avec un bruit presque douloureux sur la tôle.

Dans une étreinte mortelle, le mercenaire tira son revolver de son holster et lui tira deux balles dans le menton, envoyant de la cervelle voler dans les airs. Il bascula ensuite pour se remettre debout, avant de s'aider du pied pour tirer sa lame du corps mort. Encore tremblant par la surprise, il portait une cigarette à ses lèvres avant de faire claquer son Zippo et de tirer un bouffée de fumée. Sur le corps du briquet, le Vault Boy montrait son pouce, heureux. "Pas seulement un futur. Un futur plus brillant". Encore un slogan mensonger. À moins que l'on considère une attaque de Raiders comme le summum de la brillance. Il replaça ensuite deux balles de .44 magnum dans le barillet.

Il avisa un homme avec un grand manteau et un magnum qui courait dans sa direction -un Régulateur ?-, poursuivi par trois Raiders, en bien fâcheuse posture. Il épaula son fusil, verrouilla sa respiration et tira. La première balle atteignit l'un des trois dans la cuisse, chassant sa jambe vers l'arrière et l'envoyant manger la poussière. Les deux autres ralentirent le rythme, étonnés par cette soudaine démission d'un de leurs membres. Balthazar en profita pour tirer une balle dans l'abdomen de l'un des deux, qui se tordit en deux avec un cri de douleur. Alors qu'il achevait les deux blessés, le régulateur se retourna et dégaina deux revolvers, criblant de balles le dernier poursuivant qui dans un semblant de gigue avant de s'écrouler sur le sable rougi.

Il toucha le sol au moment où l'autre arrivait :
- Merci de m'avoir sauvé, je savais pas que les goules pouvaient entrer ici... Je ne sais pas ce que vous foutez ici mais c'était pas le bon moment je pense... Surtout avec le félin qui traîne dans le coin ça risque de chier pour nous...
 
Balthazar ouvrit la bouche pour pauser quelques questions à propos de ce "félin", de l'identité de son interlocuteur, et de deux ou trois autres détails. Il rechargea son fusil et s'apprêtait à répondre, quand un rire sardonique et clairement déséquilibré se fit entendre plus loin dans la ville. Six Raiders déboulèrent des ruelles proches pour leur pointer des armes à feu dans un état variable dessus. À ses côtés, l'homme braqua ses deux revolvers sur ses opposants. Balthazar se plaça dos à lui, prêt à faire feu. La pression monta d'un cran, et une bouffée d'adrénaline claqua comme un fouet dans l'esprit de la goule.

Accompagné par un rire dément, le chef des Raiders fit son apparition. C'était bien celui que Balthazar avait vu dans la Jeep, sauf qu'il était désormais couvert de sang. Il promena ses yeux fous et écarquillés aux iris comme des soucoupes sur les deux individus au milieu de cercle de ses hommes (et femmes).

- Hi hi hi... Ils pullulent les cow-boys...
Un regard supplémentaire à Balthazar lui permit d'ajouter un
- ... T'as un gros... truc... là en manquant de s'éborgner... Cette phrase semblait hilarante au plus au point, à en juger par le rire qui suivit... À moins qu'il ne fut dû à un savant mélange de toutes les drogues possibles et imaginables des Terres Désolées. Il parut se lasser assez vite de ces deux individus, et lança à ses hommes avant de se reppetre à rire comme un tordu :
- Débarassez-vous d'eux...

Balthazar sut qu'il avait peu de temps de vant lui. Il recula jusqu'à sentire la bombe dans son dos. Il passa les doigts de sa main gauche dans les goupilles des grenades à sa ceinture, et sous le regard étonné du Régulateur :
- Faites pas les cons. Un pas de plus et je nous fais tous péter la gueule. alors toi le bouffon, tu rappelle tes copines... À moins bien sûr que vous ne soyez prêts à vous sacrifier pour son bon plaisir les gars ?

Un gros coup de bluff. Ce ne seraient pas trois grenades qui feraient exploser un bombe atomique... Mais ça pouvait marcher.


_________________
- Une Winchester avec bandoulière.
- Un revolver .44 magnum.
- Un couteau de combat accroché à la botte, montable en baïonnette sur le fusil.
- Quelques grenades.
- Un Pipboy 2000.
- Un cynisme décapant.


Dernière édition par Balthazar Jones le Dim 1 Nov - 22:46 (2009); édité 2 fois
Revenir en haut
Malvavista
Régulateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 33
Localisation: n'importe où, du moment que je croise pas de psychopathe
Masculin
Karma: aimable ?

MessagePosté le: Dim 1 Nov - 15:09 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

le régulateur était fut étonné de voir une goule aussi... stupide, oui voilà c'était le mot qui lui était venus à l'esprit.
les raiders étaient tous des drogués et des alcooliques mais ils n'auraiet pas pus gober ce coup de bluff.
le régulateur chuchota à la goule, la sueur au front:

mais qu'est-ce qui vous prend bon sang, il ne sont pas aussi con !

la goule ne répondit pas, elle resta là à fixer le black cat avec un air supèrieur, celui-ci continuait de rire, le régualteur rengaina ses armes et dit:

allons, allons vous n'allez tout de même pas crevez aujourd'hui pour 2 gars complètement pomés non ? en plus toi ma demoiselle, je suppose que tu as envie de gouter au plaisir du péché de la chair avec beaucoup d'autre gars n'est-ce pas ?

il se rapprocha de la raiders qui baissa sa garde, il lui chuchotait quelque chose, il en profita pour empoigné une lame qui était caché sous sa veste et d'un mouvement rapide et efficace, la lame transperça la trachée de la raiders.
son sang coulait et elle, criait, comme si on venait d'égorger un animal. après tout c'était le cas non ?
malvavista pris ses jambes à son coup et jeta d'un ton presque colèrique du à l'excès d'adrénaline:

HE LA GOULE BARRE TOI !

3 raiders avaient déjà commencés à poursuivre le régulateur il n'en restait plus que 2 au cotés du black cat.

qu'allait-il arriver à la goule balthazar ?


Revenir en haut
Gob
Goule

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2009
Messages: 30
Localisation: Dans Les Bras De Gob =3 Sinon se promêne dans Underworld ..... Ou A Megaton ...
Féminin
Karma: Bon ^^

MessagePosté le: Dim 1 Nov - 16:39 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

Gob Arracha la carabine des mains de Moriarty.
Si vous ne faites rien ! Moi je le ferais ! Un de mes frères ce trouve la bas ....
Gob Revient ici !
-La Ferme !

Enfin ! Gob partit rejoindre les autres pour les aidée au combat.Il passa derrière les maisons.Monta.Et tira sur les deux raiders derrière leurs dos.Visant la tête.Le Blond (J'vais t'appeler comme sa =P ) était maintenant seul. Les autres raiders voulait attaquer le régulateur.
Il visa la tête du blond.Mais il ne tira pas.Peut être allais-t-il prendre la fuite ?

Les autres raiders s'étaient retournés.
On vit les camions partir en furie ,défoncer la porte.Il prenaient la marchandises volées partait avec. Des craquements se firent entendre ,et de violentes secousses survinrent.  Il s'éloignaient Bien sur on ne pouvaient rien y faire.Ils sauvaient d'abord les trucs qu'ils avaient volés .Ensuite il viendrait chercher leur chef ..... Intelligent .....

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Black Cat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2009
Messages: 138
Masculin
Karma: Adorable

MessagePosté le: Dim 1 Nov - 22:18 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

Black était hilare, ses muscles crispés tressautaient  tandis que ses hommes s’avançaient… S’immobilisant et levant leurs armes, ils allaient abattre les deux défenseurs quand la goule glissa sa main décomposée à sa ceinture, menaçant du geste et de la parole de tout faire péter…
 

Cela suffit à faire s’arrêter les Raiders qui n’ouvrirent pas le feu, mais Black Cat, lui, n’eut aucune autre réaction que de continuer de rire nerveusement, étirant son sourire à outrance en dévisageant la goule…
 

« VAS Y !!! »
 

Il avait hurlé en crachant plusieurs filets de bave. Il se fichait éperdument de la mort, il chiait au visage de la mort et pissait au visage de tous les Dieux. Il était le Black Cat et rien ni personne ne pouvait l’arrêter ! Il était une idée chaotique, une force plus mobile que tout.
 

Et puis, il savait pertinemment qu’aucun être censé ferait exploser une bombe nucléaire pour tuer une trentaine de Raider… D’autant que l’explosion raserait la ville et ses innoçents habitants… Lui l’aurait fait, pas cette goule, pas ce régulateur… Personne… Juste lui…
 

Hélas, personne ne put rien faire puisque Malvavista, en vraie guimauve, flancha le premier… Ils sont beaux les Régulateurs, des parangons de sang froid et de courage hein ? Et la suite fut encore plus stupide et médiocre… A tel point que Black ne put décemment pas s’empêcher d’éclater de rire en le voyant faire… Il fallait être stupide ou complètement autiste pour tomber dans un piège aussi mal préparé et aussi grossier. Mais il semblerait que la chance fut du côté du Régulateur. En effet, une des Raideuses présente à ce moment là était visiblement plus conne que la moyenne et se laissa berner, baissant sa garde et permettant même à l’ennemi de s’approcher…
 

Un Raider normal aurait vidé son chargeur sur le Régulateur… Ou l’aurait au moins étripé une fois au contact… Mais là non, elle resta bêtement à attendre… Tant de bêtise faisait rire le Black Cat qui hurla littéralement son euphorie quand Malvavista égorgea la demoiselle avant de s’enfuir…
 

Trois Raiders se mirent à courir après le Régulateurs tout en lui tirant dessus à coup de fusil d’assaut et de pistolets mitrailleurs… Ils allaient forcément finir par le toucher puis ils l’achèveraient comme il se doit… Après tout, il venait de tuer une jeune fille très ouverte de corps et d’esprit, c’était un crime digne de la peine capitale.
 

Et le reste ? Eh Bien il restait Black Cat, deux Raiders, une mourante et la Goule. Riant toujours, Black se calma net en sentant une main se crisper sur sa cheville… Baissant les yeux, il croisa le regarde de la pauvre jeune femme qui, la main sur la gorge, cherchait à limiter l’écoulement de son sang et gargouillant…
 

Cette image lui arracha un long sourire… Sourire qui s’étendit encore quand, au milieu des gargouillis et des bulles de sang il entendit clairement la minette implorer…
 

« Boss… »
 

Elle cherchait de l’aide… Elle voulait que le Black Cat l’aide, elle, l’exemple même de la bêtise… Sans perdre son sourire, il leva son pistolet… Une balle vint se loger dans le genoux de la débile qui poussa un hurlement de douleur, noyé et gargouillant… Une deuxième explosa l’autre genou, suivit bientôt par toute une série de balle qui éclatèrent la colonne vertébrale avec une précision chirurgicale… La Raideuse souhaitait mourir tant la douleur était présente… Mais elle ne fut pas exaucée. Son chef vénéré lui envoya un violent coup de ranger au coin du visage qui lui brisa la mâchoire et la fit lâcher priser… Sa seule consolation fut que sa carotide tranchée ne mit pas longtemps à la vider de son sang. Elle avait payé sa bêtise… Elle avait connu l’agonie pour punir sa médiocrité.
 

Hélas, quand le Black Cat reporta son attention sur Balthazar pour ordonner à ses hommes de l’abattre sans autre forme de procès, deux détonations résonnèrent et il vit clairement les crânes de ses Raiders éclataient, leurs corps s’écroulant sur le sol boueux de sang et d’eau croupie.
 

« Hum… ih ih ih… »
 

Et voila… Il n’en fallait pas plus pour qu’il éclatent littéralement de rire, tournant la tête vers Gob… La goule le visait mais ne tirait pas… Tant pis, si ton adversaire est trop con pour te laisser une chance, rend lui la pareil : tue le… Sortant de sous son manteau un autre pistolet avec une vitesse effroyable, le Black Cat visa précairement les deux goules et commença à tirer… Il savait qu’au milieu de ce flot de balles, certaines toucheraient… Et surtout, ses ennemis se mettraient à l’abri, ce qui interdisait toute ripostes… Et puis, généralement, on ne riposte pas sur quelqu’un qui vide deux chargeurs à la fois en hurlant de rire comme le dernier des psychotiques…
 

Hélas, alors qu’il commençait à bien s’amuser, ses Raiders, eux, commençaient à s’essouffler… Les Jeeps étaient pleines et les pertes commençaient à être sévères…Plus de la moitié des pillards étaient morts dans l’attaques et les survivants étaient tout justes assez nombreux pour s’enfuir avec les véhicules. C’est ce qu’ils firent. Tous les véhicules disparurent de la ville, disparaissant au loin vers Evergreen…
 

Tous sauf trois motos dont une avec side-car qui partirent prêter main forte à leur chef en arrosant également ses ennemis et les autres…
 

« Boss ! Faut qu’on s’casse ! Monte ! »
 

Celle qui venait de parler était une raideuse tellement court vêtue qu’elle semblait hurler braguette de tout son être… Et que dire de cette crête verte fluo qui ornait son crâne du front jusqu’à la nuque et qui culminait à presque vingt centimètres ? Sûrement qu’elle était au diapason de l’énorme minigun qui trônait dans le Side-car… Pour info, cette superbe créature s’appelait Sandy, alias « Sandy Viande hachée » en référence à l’état de ses victimes sûrement… Mais ça, la Black Cat ne s’en souvenait jamais… Il ne pouvait pas se souvenir de tous ses grouillots.
 

Sans cesser de rire, le Black Cat l’ignora et elle dut se saisir de son minigun pour tirer elle aussi sur toute menace approchante.
 

« BOSS !! »
 

Revenant sur terre, le Black Cat cessa de rire mais continua de ricaner en souriant à s’en péter les lèvres…
« Quoi !? Tu m’emmerdes ! »
 

« Faut qu’on s’barre boss où y vont nous poutrer !»
 

« Connerie ! »
 

Et là-dessus il recommença à tirer… Même si au fond de lui, il savait qu’il fallait partir… D’ailleurs, sans cesser de tirer il commença à reculer vers la moto de Sandy… Après, il grimperait derrière elle, en profiterait pour tâter la marchandise puis les trois motos s’enfuiraient… Et t’être qu’il consommerait la marchandise à Evergreen… Ou en chemin… Après tout, l’était mignonne la Sandy… Eh oui, le Black Cat était déjà en train de penser à la bagatelle alors qu’il n’était pas encore sortie d’affaire.
_________________
Prenez tous ce qu'est pas cloué...Et brulez l'reste...


Revenir en haut
Balthazar Jones
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2009
Messages: 173
Localisation: Megaton
Masculin
Karma: Du côté de vos capsules... Neutre

MessagePosté le: Dim 1 Nov - 23:18 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

- Mais qu'est-ce qui vous prend bon sang, ils ne sont pas aussi con !
- Écoute petit, je bute des types comme ça depuis 150 ans, et parfois ça marche.
Il ne précisa pas le nombre de fois où cette technique s'était achevée par un fiasco retentissant, l'envoyant manger le sable avec un nombre variable de balles dans le coffre. Enfin il s'en était toujours sorti, merci les radiations qui nous offrent une super régénération cellulaire. À condition d'aimer les tumeurs.

Cette fois-ci, que ce soit grâce à la drogue ou juste par le fait que sa prestation ait été très crédible, les Raiders s'arrêtèrent, pleins expectative. Seul le Black Cat, le chef des Raiders, restait hilare. En quelques minutes à peine, Balthazar s'était fait une idée assez précise de lui ; un malade profond :
- VAS-Y !!
Et il se remit à rire de plus belle.

N'y tenant plus, le Régulateur s'approcha d'une Raideuse et l'embobina en choisissant ses mots avec soin. Au grand étonnement de Balthazar, cette tentative fut couronnée de succès et laissa le temps à Malvavista de s'enfuir, trois Raiders à ses trousses.
- Eh la goule BARRE TOI !
Pour sa part, la goule recula rapidement pour se mettre en partie à couvert derrière la bombe ; trop tard pour imiter le Régulateur. Il avait, il y a de nombreuses années, du temps où il travaillait encore à Vault-Tec, étudié la structure des bombes atomiques, et savait qu'elles étaient capables de résister à des impacts de balles.

Son attention et celle des deux autres Raiders restant fut attirée par la mourante, qui implorait son chef de l'aider. Non seulement, il ne fit rien, mais en plus il passa une sorte de colère amusée sur elle, estimant qu'elle le méritait. N'y tenant plus, Balthazar épaula et tira.

Tous les trois le regardèrent les yeux grands ouverts, se demandant qui avait été touché. La seule personne qui le comprit n'était plus là pour en témoigner ; il avait logé une balle dans le crâne de la mourante, coupant court à ses râles d'agonie. Il activa le levier de son fusil, dont le claquement résonna longtemps dans l'atmosphère lourde. Excepté les sons de combat au loin et le ricanement compulsif du Black Cat, il n'y avait plus aucun bruit.

Les têtes des deux autres Raiders explosèrent avec un bruit mouillé au son de deux détonations. Levant les yeux, Balthazar apperçut le barman Gob, allongé sur un toit quelques mètres au dessus de lui... Un signe de la main suffit pour le remercier.

Il n'eut pas le temps de faire autre chose, car Black Cat se mit à tirer dans tous les sens, les balles volant au rythme de son rire saccadé... L'une d'elle vint se loger dans l'avant-bras gauche de Balthazar, passant à travers les muscles pour venir se perdre dans le sable derrière lui. Il grimaça et étouffa un gémissement, tandis qu'il posait son fusil par terre, inutilisable à une main.

Tandis que les balles sifflaient autour de lui ou venaient s'écraser contre la masse d'acier chargée de produits radioactfs, les Raiders désertaient la ville. Tous partaient, à en juger par le son des moteurs, bientôt couvert par celui d'un Minigun, heureusement non pointé dans sa direction.

Dès que le bruit des pistolets cessa, Balthazar bondit de son abri et dégaina son revolver avant d'en vider le barillet en direction du Black Cat et de son amie à la crête vert fluo. Une nouvelle rafale de balles l'obligea à se baisser, et c'est presque couché dans l'eau qu'il dut recharger. D'un mouvement sec du poignet, il ouvrit le barillet et laissa tomber les douilles fumantes sur le sol. Le sang avait commencé à couler le long de son bras, rendant sa main poisseuse et tremblante et emplissant sa bouche d'un arrière gout métallique. C'est avec des doigts tremblotants qu'il introduisit chaque balle de .44 magnum dans les compartiments adaptés avant de refermer le barillet et de tremper son arme dans l'eau , il ne s'agissait pas que le sang qui maculait désormais le corps et le chien coagule et l'empêche de tirer convenablement.

Il vida un deuxième chargeur sur le chef des Raiders, mais la distance l'empêcha de voir s'il l'avait touché ou non... Les trois dernières motos des Raiders sortirent de la ville dans un vrombissement couvert par un rire dément...

L'attaque était finie. Mégaton était dévasté, ses habitants traumatisés ou morts... Mais elle se relèverait. Comme d'habitude.

_________________
- Une Winchester avec bandoulière.
- Un revolver .44 magnum.
- Un couteau de combat accroché à la botte, montable en baïonnette sur le fusil.
- Quelques grenades.
- Un Pipboy 2000.
- Un cynisme décapant.


Dernière édition par Balthazar Jones le Lun 2 Nov - 23:50 (2009); édité 2 fois
Revenir en haut
Malvavista
Régulateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 33
Localisation: n'importe où, du moment que je croise pas de psychopathe
Masculin
Karma: aimable ?

MessagePosté le: Dim 1 Nov - 23:41 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

malvavista courut en direction de la porte, les 3 raiders derrière sortirent leurs armes et tirèrent en direction du régulateur.
malvavista se mit à l'abri derrière la maison du chérif, il attenda que les raiders s'approchent de sa position.
un premier raider arriva, l'air complètement timbré avec des cicatrices de partout et de superbe percing qui pendaient à ses tétons... ouaip malvavista c'est dit qu'un raider sadomaso devait crever avec consentement.
il sortit son .44 et tira à 2 reprise sur le raider qui s'agenouilla et se plia de douleur et râla:

hmmmmm ! ho oui c'est boooon !

malvavista sortit son couteau et il lui trancha la trachée ainsi qu'un doigt mais les 2 autre abrutis étaient déjà arriver, il pris son second .44 et il tira à mainte reprise sur les deux raiders qui n'était pas doué avec leurs armes à feu.
une première balle traversa l'épaule puis la tête d'un raider, les autres ne touchèrent que les bras du second raider.
malvavista s'approcha du survivant et lui lança d'un air satisfait:

je parie que t'es comme tes potes t'as la gaule quand t'as mal ? bah dommage pour toi.

et il lui tira dans l'entre jambe et lui coupa un doigt, oui malvavista ne perdait pas le nord dans ces moments là.
le raider quand à lui se mit à hurler de toutes ses tripes maudissant la mère du régulateur en lui faisant portée toutes sortes de nom peu commode.
le régulateur s'approcha de lui. il prit sa langue entre deux doigts et il la lui coupa, ça devenait presque pervers.
il se mit ensuite à partir à nouveau en direction de la goule pensant qu'il valait mieux l'aidé, étant un régulateur cela était un devoir.
en chemin il vit 3 motos partir en direction des terres désolées, il n'eut pas le temps de voir qui était à bord des véhicules à cause du sable venu se loger dans ses yeux dû aux machines rudimentairent.

il arriva à nouveau vers la bombe et donc, vers la goule, et se rendit compte que 2 raiders étaient déjà morts et que le black cat était partis.
surpris il s'approcha de la goule et lui jeta:

hé comment tu t'es débrouillé ? toi aussi t'as marché dans la merde de brahmine ?

il observa intentivement la goule et se rendit compte qu'elle avait une blessure au bras, il lui tendit 2 stimpacks que la goule accepta avec nonchalance.


Dernière édition par Malvavista le Lun 2 Nov - 15:02 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Gob
Goule

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2009
Messages: 30
Localisation: Dans Les Bras De Gob =3 Sinon se promêne dans Underworld ..... Ou A Megaton ...
Féminin
Karma: Bon ^^

MessagePosté le: Lun 2 Nov - 12:39 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

Gob se releva ,il avait par chance aucune blessures. Rien.
Il s'approcha de Balthazar.
Mr Balthazar ,si vous voulez il y a un médecin ici .Il pourra vous soigner.
Une voix interpella Gob ,Il se retourna.
-Rend moi mon arme ! J'espère quelle fonctionne encore !
-C'est bon la voila votre arme ,foutez moi la paix vieux débris !
-Qu'es que tu vient de me dire ! Parle moi correctement tu veut ! C'est lui n'est-ce pas ! Tu te révolte face a une autre goule ! Ouai ... Attend au bar tu verra ...

Comme s'il n'allait déjà pas se faire engueuler pour l'arme ! Il le savait !
Gob se retourna ,la ville en avait souffert .Beaucoup de blesser ,de morts et d'habitations détruites. Plusieurs mois pour réparer tout cela.
Il savait que le régulateur le regardait de travers comme pour Balthazar.Il lui rendit son mauvais regard.  
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Black Cat
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2009
Messages: 138
Masculin
Karma: Adorable

MessagePosté le: Mer 4 Nov - 22:05 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

Les balles fusaient de partout, les raiders tiraient en couvrant le repli de leurs camarades, les défenseurs encore vaillants cherchaient à abattre le dernier groupe au centre de la ville… Mais rien n’y fit plus, le combat s’enlisait dans un statu quo inextricable et les seules pertes notables étaient celle des munitions…
 

« BOSS ! »
 

Arrêtant de rire comme un damné pour pousser un hurlement de rage, le Black Cat fit tomber les deux chargeurs vides de ses armes et rechargea rapidement dans un même mouvement… Il prit un instant pour regarder autour de lui en ricanant. Sandy avait l’habitude depuis le temps, elle savait que quand le Boss partait dans ses délires, il n’avait plus conscience de rien. Elle était un peu sa soupape… Enfin, quand il voulait bien la prendre dans son groupe : il détestait quand elle l’interrompait dans ses crises de démences psychotiques… Mais généralement il passait l’éponge sans trop de dégât… Malgré son état mental, le Black Cat avait une intelligence remarquable et il savait que sans cette nana il serait sûrement mort un paquet de fois, entraîné trop loin dans sa propre folie furieuse… Mais trop fier et trop fou pour bien vouloir l’admettre, il se contentait de gueuler sur elle… Et sa continuerait jusqu’à ce qu’elle meurt, car ça, Sandy en était sûre : elle mourrait avant le Boss… Et elle était même persuadée que le Black Cat, au fond, était immortel. Comment pouvait-il mourir après tout ?
 

Terminant son tour d’horizon visuel, le Chef des Raiders conclut que ses hommes étaient tous partit et que les derniers avec lui étaient là uniquement par fidélité…Il savait aussi que le gros de la troupe risquait de revenir s’il tardait à se replier… Considérant que la chasse avait était bonne, le Black Cat rengaina ses armes et s’installa à l’arrière de la moto avant de beugler dans un rire sardonique
 

« On r’viendra !! »
 

Et c’est sous les rires et les cris de joie de la troupe et du Black Cat que les Raiders disparurent de la ville, essuyant sans ciller le tir des défenseurs encore combatifs.
 

Megaton n’était pas en ruine… Après tout, avant l’attaque, c’était déjà une ruine et techniquement une ruine ne peut pas être plus qu’une ruine. Néanmoins, les taudis brûlaient pour la plupart, la majorité des maisons et commerces avaient étaient pillés, les cadavres étaient étendus ça et là… Mais déjà la vie reprenait son cours… C’était une journée comme une autre dans le Wasteland…
 

Les habitants sortirent des cachettes, commencèrent à rassembler les cadavres, compter les morts, les disparut… Le toubib de la ville sortit de sa clinique, couvert de sang, traînant derrière lui un raider mort… Au moins il avait réussi à protéger une partie des réserves et il ne mit pas longtemps avant de commencer à soigner, opérer, rassurer à droit à gauche…
 

Lucas, le Shérif, avait quand à lui commencé à organiser un peu les opérations de lutte contre les incendies : il ne fallait pas que le feu se répande… Il avait également demandé à Moira de compter les stocks : il fallait savoir ce qui avait était perdus… A ces mots, les autres commerçants aussi disparurent dans leurs boutiques pour faire les comptes… Déjà, le bar de la place avait décidé d’offrir ce qui restait de nourriture à ceux qui en avaient besoin… Moriarty lui, n’offrit rien, mais il baissa tellement ses prix que c’était tout comme : on peut être un salaud mais être conscient que la détresse humaine n’est pas toujours bonne pour les affaires…
Même l’église de l’Atome s’y mit : les fidèles prièrent sous l’égide du Père supérieur… Ils priaient autour de la bombe à la mémoire de ceux qui étaient tombés sans avoir put voir Atome… Même si beaucoup les prenaient pour des illuminés, beaucoup ressentir un certain bien être à entendre des gens prier pour le salut des morts…L’être humain cherche toujours à se raccrocher à de vieilles croyances…
 

C’était une journée comme une autre dans le Wasteland…
 

Les Raiders s’étaient rassemblés à mi-chemin entre Evergreen et Megaton… Eux aussi avaient des rituels : se rendre compte de qui était mort, rire à propos de l’attaque, puis compter sommairement le butin… Sommairement oui, puisque après ils rentraient à Evergreen où il confierait le butin aux « comptables » du Clan… C’est eux qui se rendraient compte si l’attaque était bonne ou pas… Puis le butin serait livré aux Raiders du clan selon un ordre assez précis : d’abord le Boss… Puis le premier arrivé… De véritable bagarre générale se déclenchaient souvent dans ces moments là… C’était une partie du rituel…
 

Alors qu’ils étaient un peu à l’écart du groupe, le Black Cat et Sandy observaient les autres… Tout le monde fumait, buvait et riait… En tournant la tête, Sandy constata que le Boss avait remit sa capuche… Elle ne savait jamais si ce genre de scène l’attristait ou au contraire, l’émouvait un peu… Il souriait de toutes ses dents… Mais avec lui ce n’était pas un vrai signe distinctif d’un quelconque bonheur. Il porta à ses lèvres une cigarette, rapidement suivit par une dose de Jet… Elle décida elle aussi de s’offrir un petit remontant…
 

Alors qu’elle inspirait profondément l’inhalateur du Jet, elle se décolla de la moto pour venir se coller au Boss, ses mains de meurtrières glissant sur son torse de psychotique… Il ne broncha pas, ne lui offrit pas un regard et ne cessa pas de sourire à s’en arracher les lèvres… C’est là qu’elle l’interpella…
 

« Boss ! Tu…Tu saignes ! »
 

Arraché à sa torpeur démentielle, le Black Cat baissa les yeux sur son épaule gauche… Effectivement… Une balle avait percée un trou dans son épaule et un fin filet de sang s’écoulait de la plaie circulaire qui avait déjà commencée à coaguler salement, couvrant de croûte les vêtements et la peau du Black Cat… Il ne s’inquiéta pas plus que ça… La douleur n’était même pas parvenue jusqu’à son cerveau névrosé ; mais il se doutait que celui qui l’avait ainsi atteint était la goule de Megaton… Celui qui se battait à la Winchester.
Il suffisait de rentrer à Evergreen, là, les toubibs du Clan lui retireraient la balle, recoudraient la plaie… Et il filerait ses fringue à la première venue pour qu’elle nettoie et recouse son manteau…
 

« Une égratignure… »
 

Il avait lâché ça avec une indolence effrayante… Mais surtout, Sandy avait clairement senti la main du Boss se poser sur ses hanches, chacun de ses doigts se refermant l’un après l’autre sur sa peau couverte de sang… La Raideuse ne put retenir un frisson de terreur et d’excitation : le Black Cat avait plongé son regard abyssale dans le sien, son sourire s’était étendu encore un peu plus…
 

« Mais une infirmière dévouée n’serait p’de trop… »
 

Ils avaient déjà couchés souvent ensemble… Mais à chaque fois elle se demandait s’il n’allait pas la tuer pendant l’acte… C’était une journée comme une autre dans le Wasteland…
 

Après quelques dizaines de minutes, les raiders purent hurler de joie en applaudissant leur Boss… En effet, Sandy avait partagée son plaisir en donnant de la voix et le Black Cat ne fit que saluer son public en souriant toujours comme un dément, le tout en remontant la braguette de son fut de cuir et en se penchant pour ramasser son manteau … A côté de lui, Sandy se relevée en poussant un soupire d’aise, narguant par là les types qui rêvaient de la sauter sans pouvoir le faire, le tout en remontant son minishort trop moulant… Elle n’était pas le genre de fille à s’encombrer de sous vêtement…
 

Peu après, le cortège se remit en mouvement, direction Evergreen Mills…
 

C’était une journée comme une autre dans le Wasteland…
_________________
Prenez tous ce qu'est pas cloué...Et brulez l'reste...


Revenir en haut
Balthazar Jones
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2009
Messages: 173
Localisation: Megaton
Masculin
Karma: Du côté de vos capsules... Neutre

MessagePosté le: Mar 10 Nov - 18:53 (2009)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes... Répondre en citant

Les motos partirent avec un nuage de poussière, couvert par le hurlement surréel du Black Cat. Balthazar avait pourtant clairement vu la balle traverser son épaule, et même le chef des Raiders reculer sous l'impact. Et pourtant il continuait à rire ? La goule ignorait quelle quantité de Jet il fallait pour ignorer la douleur.

Son arme rejoignit rapidement son holster tandis que Malvavista s'approchait de lui et lui tendait deux stimpacks :
- Hé comment tu t'es débrouillé ? Toi aussi t'as marché dans la merde de brahmine ?
Un sourire tira ses traits nécrosés :
- Plus de fois que tu ne peux l'imaginer petit. Merci.
Le barman les rejoint très vite, toujours un fusil de chasse à la main :
- Mr Balthazar, si vous voulez il y a un médecin ici. Il pourra vous soigner.
- Non pas la peine... Ces stimpacks suffiront, laisse le doc' pour les plus blessés. Et merci pour tout à l'heure.

Le dénommé Moriarty cria sur Gob, le traitant encore une fois comme un chien. S'il avait eu ses deux bras opérationnels, il se serait sûrement occupé de son cas, mais il était occupé à maintenir l'aiguille dans sa chair, tandis que le mélange d'analgésique et d'antiseptique coulait dans ses veines, chassant la douleur et l'infection. D'ailleurs cette fois, le barman ne se laissa pas faire, certainement pour ne pas passer pour un idiot devant Balthazar.

Autour d'eux, une certaine agitation régnait, les survivants s'organisaient. Les yeux predus dans le vide, Balthazar reflechissait. À la nature de l'homme. Aux Raiders... Pourquoi ? Il le savait. Ceux que la société chassaient ou remodelaient avant la guerre se trouvaient ici livrés à leurs instincts les plus sauvages. Exclus encore une fois, mais organisés... Et ce Black Cat... Ils étaient amenés à se revoir. C'était certain.

Le régulateur et la goule à ses côtés, Balthazar ferma les yeux, écoutant les cris des blessés et le crépitement des flammes.

La guerre.

La guerre ne change jamais.
_________________
- Une Winchester avec bandoulière.
- Un revolver .44 magnum.
- Un couteau de combat accroché à la botte, montable en baïonnette sur le fusil.
- Quelques grenades.
- Un Pipboy 2000.
- Un cynisme décapant.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:20 (2018)    Sujet du message: [Mature] Du sang et du sable... War Never Changes...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fallout War Never Changes Index du Forum -> RP - Les Terres Désolées -> Megaton Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Template UT by dav.bo
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com